| Accueil | L'Amicale | La Chapelle | Evènements | Aviation à PAU | Galerie | Liens | Nous contacter | Bulletin d'adhésion | Accés membres |
Nous sommes le
 
Les Ecoles civiles d'aviation à Pau (suite)
 
L'école Antoinette
 
Origine
En Avril 1910 deux hangars sont confiés par Blériot pour l’installation de la société Antoinette, motoriste de renom qui équipe certains des appareils Blériot.Cette société, sous l’égide de l’ingénieur Levavasseur, construit le célèbre moteur éponyme, très en avance sur son temps, le V8 à essence, refroidi par eau et développant jusqu’à 55 CV pour un poids de 50 kg. Il est à noter que ce moteur est exposé au Musée de l’Air et de l’Espace au Bourget.
 
Les hommes
Outre l’ingénieur motoriste Léon Levavasseur, on retiendra les noms de :
- Brunet (directeur)
- Wachter (chef pilote)
- Walter de Mumm (élève célèbre, dont la famille est connue pour son champagne)
 
La légende
Léon Levasseur a baptisé son moteur « Antoinette » en hommage à la fille de son commanditaire,  Jules Gastambide.
 
L'école Voisin
 
L'école
L’école Voisin est basée, elle aussi sur, sur l’aérodrome N°3 créé à l’initiative de la Compagnie aérienne du Sud-Ouest.
Ecole civile et militaire son parc d’appareils est constitué de 3 appareils-école et d’un avion biplace.
Début 1912, elle accueille 8 élèves, 4 civils et 4 militaires et 6 brevets ont déjà été obtenus; l’école Voisin a décerné le premier brevet de pilote militaire de l’Armée suédoise au Lieutenant Van Borad, début 1912.
 
Les hommes
- Les frères Voisin : inventeurs géniaux mais piètres commerçants, ils omettront de déposer plusieurs brevets techniques, à l’inverse des frères Wright.
- De Ridder, l’emblématique Chef pilote se fera connaître en se posant sur l’actuelle Place de Verdun à Pau avec sa femme et sa fille à bord de son appareil Voisin biplan.
De Ridder se pose sur la place de Verdun 
La technique
Les appareils produits par la société Voisin présentent une caractéristique commune: Ils sont munis d’hélice(s) propulsive(s) ce qui, quelques années, plus tard leur permettra d’embarquer un canon à l’avant de l’appareil (Voisin-canon de 1916)
C’est aux commandes d’un avion de ce type que s’illustrera le pilote Gomez.
 
 
copyright © Amicale de la Chapelle Mémorial de l'Aviation et du camp Guynemer