accueil                            Louis Blériot
    accueil
bleriot

2009 ANNÉE BLÉRIOT À PAU

En octobre 1908, Louis Blériot, comme tous les constructeurs d'aéroplanes qui comptent dans le paysage aéronautique mondial, a reçu le dossier constitué par le Comité d'Aviation de Pau. Blériot connait Pau où il est venu précédemment, lors de son service militaire à Tarbes, et en 1901 l'année de son mariage célébré à Bgnères de Bigorre.

Le Comité d'Aviation , issu du Comité des Fêtes, est constitué fin octobre 1908 afin de créer un vaste champ d'expériences pour aéroplanes qui serait mis à la disposition des aviateurs désireux de venir poursuivre à Pau les essais qu'ils tentent actuellement au Mans, à Châlons  et Issy-les-Moulineaux que les rigueurs de l 'hiver vont bientôt rendre impraticables.

Louis Blériot curieux, et encouragé par René Quinton le président de la Ligue Nationale Aérienne, vient à Pau  le 10 janvier 1909 se rendre compte des possibilités aéronautiques offertes par le Comité. C'est donc 4 jours avant la venue de Wilbur Wright, que Louis Blériot a effectué cette visite. Satisfait, il entame des négociations pour son installation. Plus tard il fera part  des raisons de ce choix en déclarant: Nous avons choisi Pau à cause de sa situation tout à fait exceptionnelle et parce qu'il y règne une température idéale, l'hiver.

Pendant que l'aviateur prépare sa traversée de la Manche, qu'il réussit triomphalement le 25 juillet 1909 et qui lui apporte gloire et fortune, la Municipalité entame les procédures de locations de terrains. Elle prépare sa venue avec l'aménagement d'une piste, de voies d'accès et d'enceintes destinées à accueillir un nombreux public.

C'est donc l'aviateur le plus célèbre au monde après son exploit au retentissement inouï que Pau accueille pour l'ouverture de son école sur l'Aérodrome N° 2 installé sur des terrains loués à la Commission syndicale du Haut-Ossau et à la commune de Caubios. Le vainqueur de la traversée de la Manche aura sur ce site une double activité:

- former des pilotes, civils et militaires, pour les amener à réussir le brevet de l' Aéro-Club de France,

- essayer de nouveaux modèles d'aéroplanes et de moteurs avant de les livrer à des clients qui se bousculent.

ecole bleriotterrains

                                                                     

L'École Blériot, inaugurée officiellement le 24 novembre 1909, va fonctionner (sous la direction commerciale puis générale du Palois Henri Sallenave) durant 4 saisons hivernales jusqu'en novembre 1913.

Elle formera des centaines d'élèves civils et militaires, permettant à la majorité d'entre eux d'obtenir le précieux brevet. Elle sera le théâtre d'exploits sous forme de «raids » et de « voyages » effectués essentiellement par des pilotes militaires comme les lieutenants de Rose, Princeteau, de Malherbe et l'enseigne de vaisseau Conneau. Des records de distance, de hauteur et de vitesse seront battus par Maurice Tabuteau et Alfred Leblanc, son chef pilote.

Ses activités attireront, outre de nombreux journalistes et photographes, une foule nombreuse encore friande d'envols et d'exploits aéronautiques.

Notons que sur l'Aérodrome N° 2, Blériot accueille l'École ouverte par Claude Grahame-White sur appareils Blériot et l'École Antoinette dont il utilise un temps les moteurs.

C'est donc aussi et surtout le centenaire de l'installation de l'École Blériot à Pau que nous fêtons en 2009 car, si elle ne fut pas la première, c'est celle qui fonctionna le plus longtemps et mena le plus grand nombre d'élèves pilotes jusqu'au brevet


pour en savoir plus:
        les "Blériot" se succèdent avec beaucoup de "bois cassé"
                                                ... jusqu'à la traversée historique sur Blériot XI du 25 juillet 1909  

bleriot3bleriot5bleriot11
Blériot IIIBlériot VBlériot XI

       
les écoles d'aviation de Pau
       


.



en travaux

travx_ 3