english
Amicale de La Chapelle - Mémorial de L'Aviation


                                                                              
Accédez aux grands chapitres de l'histoire de l'aviation à Pau
en cliquant sur la barre de menu ci-dessus

           les premiers vols en 1909
           les pionniers
           la période de la Guerre 1914-1918
                                  


          Actualité :  
Le Centenaire, nous y  sommes!
Mais peut-être ne savez-vous pas ce que ça représente exactement? Pour le rappeler

l'Amicale La Chapelle Mémorial de l'Aviation et l'équipe en charge des archives publient aux Editions CAIRN une série de livres Dans le Ciel de Pau consacrés à la richesse du passé aéronautique de Pau 

                                                                        
     

1909  les débuts de l'aviation: Wright



Cet ouvrage permet de découvrir le contexte dans lequel s'inscrit la mise au point du vol  motorisé contrôlé des frères Orville et Wilbur Wright puis la venue en France de Wilbur Wright, d'abord au Mans à l'automne 1908 puis à Pau en janvier 1909.

Les auteurs ont exploité des documents originaux trouvés dans des fonds d'archives et présentent de 
nombreuses reproductions des documents d'époque. Ils permettent ainsi de revivre cette épopée dont le souvenir perdure à Pau depuis bientôt un siècle!
livre_Wright






plus legers
les plus légers que l'air

A Pau on pratiqua l'aérostation, et cela depuis le milieu du XIXème siècle. Il y eut des ballons sphériques pour une forme de sport faite de défits et de fêtes, des rallyes et des courses. Puis vinrent les grands dirigeables qui animèrent le ciel palois jusqu'en 1913.

Ce livre rapporte comment des ballons libres gonflés au gaz d'éclairage de l'usine de Bizanos ou à l'hydrogène, des ballons dirigeables emplis de milliers de mètres cubes d'hydrogène fabriqué par des générateurs à la Compagnie Générale Transaérienne quittent la Haute-Plante, le Parc Beaumont ou le Domaine de Sers près de l'hipodrome, voguent au grè de vents béarnais capricieux et imprévisibles ou tracent leur route à la force de leurs hélices; quand ils ne s'abattent pas au sol devant des foules médusées.

C'est parce que Paul Tissandier pratiquait l'aéostation à Pau que Wilbur Wright fut convaincu de venir poursuivre
chez nous son travail avec les plus lourds que l'air.





Blériot et les écoles d'aviation françaises

Suivant de peu Wilbur Wright et son école de l'Aérodrome N°1 laissée à la direction de Paul Tissandier , Louis Blériot
quitte l'école de pilotage qu'il a ouverte près d'Etampes et ouvre en novembre 1909 une école sur un nouveau champ d'aviation situé à Caubios, au Nord du terrain Wright. Le choix de Blériot est dicté par les conditions aérologiques et climatiques hivernales  plus favorables à l'apprentissage de ses élèves.

Puis deux nouveaux champs d'aviation s'installent sur la lande du Pont-Long. Ce sont donc six écoles d'aviation françaises qui reçoivent et forment les apprentis pilotes, tant civils que militaires, sur les appareils des grands constructeurs: Blériot, Antoinette, Deperdussin, Nieuport, Morane-Saulnier et Voisin.

Des pilotes d'essais et des pilotes de records animent le ciel de Pau par leurs expériences sur de nouveaux appareils et, avec des moteurs plus puissants, se battent pour des records ou entreprennent des raids longue distance.
bleriot ecoles


Et toujours l' exposition du Palais Beaumont
  • Pau terre d'aviation  : réalisée par Pau Wright Aviation avec l'aide de La Chapelle Mémorial de  l'Aviation, l'exposition permanente du Palais Beaumont a été ouverte en juin 2006 en présence de Mrs Amanda Wright Lane et de M. Thierry Tissandier (respectivement la petite-nièce et le fils des pionniers de 1909 les frères Wright et Paul Tissandier). 
Cette présentation, accompagnée de livrets explicatifs, met en valeur des documents et des photos d'époque sur les pionniers de l'aviation à Pau. L'aérostation, les Frères Wright, les écoles de formation civiles et militaire et l'essor de l'aviation à Pau y sont largement présentés.   

On y trouve aussi des maquettes et un "simulateur de pilotage" reproduisant ce que devait faire
le pilote du Flyer 3, couché sur le ventre, pour contrôler sa machine en 1903...