retour

  Les vols du Flyer au Mans

 

Arrivé à Paris le 1er juin 1908 Wilbur évalue le champ d’Issy les Moulineaux. Cela ne lui paraît pas favorable et Wilbur installe son atelier au Mans chez  Léon Bollée

Ayant bénéficié d’ un contrat pour utilisation du champ de course des Hunaudières (terrain d’environ  800 x 300 m), il vole à partir du 8 août ; ce sont de simples vols de quelques minutes  Ces expériences préliminaires  attirent des foules considérables venues admirer l’habileté du pilote

Il y aura en tout 9 vols aux Hunaudières, allant  de 1mn environ à 8mn56, uniquement en ‘’tours de terrain’’

De nombreux témoins attestent les performances : Ernest Archdeacon, Hart O. Berg l’agent des Wright pour l’Europe, Léon Bollée, des journalistes français et américains

 

Wilbur s’installe à partir du 15 août au camp d’Auvours. Les vols reprennent le 21 août et c’est là pendant 5 mois que Wilbur va stupéfier tous les spectateurs, simples curieux et officiels venus parfois de loin. Les performances sont chronométrées et enregistrées officiellement au fil des essais par des hommes de références : Léon Bollée et Paul Jamin tous deux de l’Aéro-club de la Sarthe, Henri Deutch de la Meurthe, Henri Farman, Paul Tissandierle; le 21 septembre il vole ainsi 66,6 km en 1h 31mn 35 s

Wilbur peut ensuite emmener des passagers Paul Tissandier et le Comte Charles de Lambert, ses premiers élèves, Frantz Reichel du Figaro, Hart O. Berg son agent, Léon Bollée, etc 

 

Les vols d’écoles débutent le 28 octobre, mais les conditions atmosphériques irrégulières vont gêner et retarder l’instruction des élèves Tissandier, de Lambert et le capitaine Lucas-Girardville. La formation se poursuivra à Pau.

Le séjour au Mans s’achève avec  un vol 123 km en 2h 18mn ce qui vaut à Wilbur Wright la Coupe Michelin de 20.000 francs.